Faire vivre la solidarité
par des actions concrètes

25 mai 2020

Projet « A vos masques citoyens »

Projet « A vos masques citoyens »

 

L’équipe Sud de l’Ile-Saint-Denis s’est associée à Impulsion 75, pour le projet  « #A vos Masques Citoyens ». Cette opération solidaire et citoyenne vise à confectionner des masques en tissu et à approvisionner les habitants les plus fragiles et les plus vulnérables du territoire.

Cette action, pilotée par l’équipe éducative du sud de l’Ile-Saint-Denis, a permis de mobiliser six habitantes de l’Ile-Saint-Denis pour la confection de 550 masques. Deux participantes ont réalisé les masques à leur domicile tandis que quatre autres se sont rendues au local de l’équipe avec la présence d’une éducatrice. L’idée du projet est de pouvoir impliquer des habitants dans une action de solidarité et de faire passer un message sur les gestes barrières à appliquer.

L’équipe a consacré 5 demi-journées pour la fabrication des masques. La confection a permis aussi aux habitantes d’échanger sur le confinement, sur les inquiétudes et sur les difficultés qu’elles ont rencontrées.

Ces masques ont pu être donnés aux acteurs associatifs mobilisés sur les distributions alimentaires et aux habitants du quartier sud qui n’avaient pu s’en procurer. Ils ont aussi été donnés à des jeunes accompagnés sur le terrain. Cette distribution a été accompagnée de messages de prévention sur les gestes barrières, elle répond à un besoin immédiat : protéger les populations vulnérables et exposées au virus.

 

21 avril 2020

Chantier éducatif Allende

Fin 2019, l’équipe  de prévention spécialisée de Villetaneuse a été sollicitée par le bailleur Seine Saint Denis Habitat pour la mise en place d’un chantier fresque sur un abri deux roues situé dans le quartier Allende.

Avec l’amicale des locataires et un groupe de jeunes âgés de 18 à 21 ans, résidents du quartier, nous nous sommes concertés sur  l’élaboration d’un projet chantier pédagogique qui puisse proposer une image positive à l’adresse de tous les habitants du quartier. Très vite, nous sommes parvenus à mettre  en place un calendrier qui, brutalement, s’est trouvé balayé par l’arrivé du coronavirus.

Dès le début du confinement, nous avons réussi à mobiliser les jeunes par l’utilisation d’un réseau social qui a permis  de maintenir les échanges  entre les jeunes, l’artiste, le bailleur et l’équipe.

Le travail est en cours d’élaboration, trois ateliers sont ouverts :

1er – Trouver des citations représentatives du quartier : la « réussite ainsi que l’échec ».

2nème-  Trouver des illustrations sur le thème : « Salvador Allende et Pablo Neruda,  deux rues du quartier. »

3ème -  Trouver des illustrations sur le thème : « culture du monde ».

Dès la fin du confinement, l’ensemble de ce travail sera présenté aux habitants et proposé à  un vote. Le chantier démarrera dans la foulée.

Ce chantier mobilise 12 jeunes et permettra la réalisation d’un séjour pour 8 jeunes et la participation aux projets individuels des 4 autres (inscription au permis et inscription au BAFA).

9 avril 2020

Des jeunes en situation de confinement se mobilisent : L’atelier de fabrication de masques à la Maison de la Juine

Des jeunes en situation de confinement se mobilisent :

L’atelier de fabrication de masques à la Maison de la Juine

 

Rappel des faits

Dès le 14 mars 2020 et devant l’avancée de l’épidémie, le pouvoir décrète le stade 3 et tous les lieux recevant du public sont fermés, à l’exception des MECS et autres foyers éducatifs. La Maison de la Juine reste donc ouverte.

Seulement, les professionnels comme les jeunes n’ont pas de masques, ni de gel hydroalcoolique. Se laver plusieurs fois les mains avec du savon reste la seule solution. Les masques sont réservés aux personnels soignants. 

Le vendredi 3 avril, dans son allocution habituelle, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, fait savoir que « le grand public, s’il le souhaite » est « encouragé » à « porter des masques alternatifs» aux masques FFP2 et FFP3 qui restent réservés au personnel soignant. Mais ces masques restent introuvables. Dès lors, les éducateurs vont mettre en place dans le groupe d’Etréchy un atelier de confection de masques en tissus, réutilisables plusieurs fois.

Mise en place de l’atelier

Le dimanche 29 mars, le directeur de la Maison de la Juine avait acheté deux machines à coudre, une par groupe.

Le samedi 4 avril et le dimanche 5 avril, les éducateurs et les jeunes d’Etréchy ont cousu leurs propres masques.

Tous les jeunes du groupe ont été mobilisés et trois professionnels ont pris part à cet atelier.

 

   

Jeune du groupe d’Etréchy, en train de faire la coupe.

 

Un modèle fini, prêt à l’emploi. Réutilisable de nombreuses fois. Il suffit de le laver et de le repasser avec un fer bien chaud.

 

M. Sine Ababacar qui essaie un masque.

 

Conclusion

L’atelier couture a permis aux jeunes et aux professionnels de partager un moment ludique. Mais aussi d’échanger autour du covid-19, de ses modes de contamination, des règles barrières à respecter, du confinement décidé par le pouvoir…

Cet atelier vient compléter un panel d’ateliers déjà existants parmi lesquels :

  • L’atelier scolaire et d’aide au devoir. Depuis le confinement et la fin des cours, les éducateurs accompagnent les jeunes dans le suivi de la scolarité via l’outil informatique.
  • L’atelier cuisine.
  • Les jeux de société.
  • Les compétitions entre jeunes sur la play PS4 : foot et courses de voitures.

Nous sommes à votre écoute

Vous pouvez nous trouver et nous contacter à tout moment pour une demande de renseignement et pout tout questionnement.