Faire vivre la solidarité
par des actions concrètes

3 novembre 2021

FUSION AJAM/FJFV

♦♦♦♦♦

 

Fort de liens anciens entre les deux structures, l’Association Jeunes Amis du Marais, présidée par Monsieur Jean ROUCHE, a sollicité la Fondation Jeunesse Feu Vert, dans le cadre d’un projet de fusion.

Il s’agit de rassembler deux services de prévention spécialisée parisiens qui, par ailleurs, sont régulièrement en lien dans le cadre de leurs activités quotidiennes sur les quartiers.

Envisagé à la fin de l’exercice 2019, ce projet s’est construit au cours des mois qui ont suivi et a reçu les derniers arbitrages de la Ville de Paris au début du mois d’août 2021.

Les Conseils d’Administration ont approuvé le dossier qui leur a été soumis lors de leurs séances respectives, le 14 octobre 2021. Précédemment, les instances de représentation des personnels ont été consultées.

Le service de prévention parisien de la Fondation est fortement mobilisé afin de garantir les meilleures conditions d’intégration à ces futures équipes, en collaboration étroite avec la gouvernance actuelle de l’AJAM.

Le dossier, accessible sur le site, présente l’ensemble des éléments de cette démarche qui se concrétisera au 1er janvier 2022. Ainsi nouvellement constituées, les 18 équipes du service de prévention spécialisée parisien de la Fondation interviendront sur 7 arrondissements : les 10ème - 11ème - 12ème - 14ème - 17ème - 19ème - 20ème.

 

♦♦♦♦♦

 

ANNONCE LEGALE

22 octobre 2021

Atelier jardinage

SHHHHTTTT.... ÇA POUSSE !

 

L’année 2021 a débuté comme 2020 s’était terminée… Faite de contraintes sanitaires, de confinements, de scolarité en demi-jauge... S’ajoutaient à cela, pour les enfants accueillis au CHRS davantage d’isolement, de difficultés scolaires, de pertes de repères, d’angoisses….

 

Aussi, les mois de mars et avril 2021 avec ses premiers rayons de soleil et ses bourgeons, ont donné l’envie aux enfants, accompagnés de l’éducatrice de jeunes enfants, de retrouver le chemin du petit potager.

Depuis quelques années, à la sortie de l’hiver, le CHRS organise des ateliers jardinage, avec le soutien de l’agent technique, toujours présent pour fournir le matériel, l’outillage et autres lourds sacs de terreau. Au cours des années, le « petit potager » a évolué. Il s’est transformé et a pris la forme de trois carrés potagers et d’une jardinière sur pieds. L’objectif de ce dernier est de permettre aux enfants de découvrir des cultures simples et productives. Ainsi, chaque enfant expérimente le « travail de la terre » en grattant, creusant et en manipulant de nouveaux objets tels que le râteau, la pelle et l’arrosoir.

Ainsi, depuis mars, plusieurs séances de jardinage ont été proposées aux enfants accueillis au CHRS.

Dans un premier temps, il a fallu désherber, arracher les mauvaises herbes et préparer la terre. Puis, vint le temps des plantations. Par petits groupes d’enfants, chacun a pu planter des tomates, des courgettes, des salades et des haricots. Des radis ont également été semés. Chaque enfant, selon son souhait, a rapporté au sein de sa famille, un petit pot de semis, de radis ou de haricots au choix. Après quelques semaines de pousse, les enfants ont tutoré les tomates et éclairci les radis. L’arrosage, en l’absence des professionnels du CHRS est une question récurrente. Cependant, les membres de l’atelier peuvent compter sur la mobilisation des familles et des enfants vivant à proximité des potagers ainsi que sur la bonne volonté de celles passant dans les locaux administratifs pour effectuer des démarches.

Au cours de l’été, les enfants ramassent et cueillent les fruits et légumes produits. Ils participent également à des ateliers cueillette et dégustation au cours desquels nous cuisinons puis partageons des plats confectionnés avec des légumes et des fruits de saison. 

Ce petit potager est un espace de découvertes sensorielles : sentir, toucher, découvrir la saveur des fruits et légumes. Les enfants apprennent que la nature est productive en dehors de tout traitement chimique ; que les légumes sont variés et colorés ; que les courgettes et les tomates sont des légumes et fruits savoureux que l’on récolte et mange en été… Cet atelier permet d’observer le cycle de vie des plantes et de sensibiliser les enfants à prendre soin de la planète et de ceux qui les entourent.

Enfin, ces ateliers et les moments de partage qu’ils instaurent, offrent aux enfants la possibilité de s’entraider et de se soutenir.  Des liens se nouent avec les nouveaux arrivants ainsi que des repères et des amitiés sécurisantes. Ils favorisent la socialisation et le partage de valeurs importantes telles que la solidarité et l’humilité.

 

14 octobre 2021

Appelez moi CHEF !

Le 13 septembre 2021, l'atelier de cuisine pédagogique a ouvert ses portes à

LA MAISON DE LA JUINE !

 

♦ 10h - Brigade "préparation" : 

Voici notre brigade formée pour l'occasion à la préparation de l'entrée du jour : la salade composée !

Ainsi, Christophe BORDE, éducateur spécialisé à La MAISON DE LE JUINE, Samiha HOUNCHOU, maîtresse de maison pour le groupe d’Ormoy-la-Rivière, en charge de cette brigade, assistés par le jeune Mody, accueilli au sein de notre foyer d’Ormoy-la-Rivière, ont revêtu leurs vestes blanches pour préparer l'entrée.

 

♦ 12h - Brigade "cuisson" :

Le jeune Lassiné, déjà diplômé de CAP service de salle, prépare son deuxième CAP en cuisine. L’atelier pédagogique est aussi un lieu où il peut expérimenter les techniques apprises en CFA, avec le soutien de Samiha.

Il aime partager ses recettes avec les autres jeunes et les professionnels.

Cusiner, c’est aussi le plaisir du partage !

 

♦ Un petit tour des aménagements de cette nouvelle cuisine :

 

Notre salle de réfectoire pouvant accueillir jusqu'à 20 convives...

 

 

♦ 16h - Brigade "goûter"

L'après-midi est consacré à la préparation de gâteaux, cookies, crêpes pour le goûter, sous le regard bienveillant et attentif de Samiha HOUNCHOU, la maîtresse de maison du foyer d'Ormoy-la-Rivière.

Quatre jeunes de nos foyers de Dourdan (2) et d'Ormoy (2) s'adonnent à la confection de pâtisserie avec beaucoup de plaisir.

Cuisiner est un moment privilégié pour tous les sens !

 

Et comme de vrais professionnels, à la fin de chaque service, vientle moment du rangement et du nettoyage afin de laisser les postes propres et prêts à de nouvelles brigades !

 

 

 

 

 

11 octobre 2021

Motion adoptée par le Conseil d’administration de l’Uriopss Île-de-France

La Fondation, comme de nombreux autres acteurs associatifs, a signé la motion portée par l’URIOPSS Île de France :

« Pénurie des métiers de l’humain : les solidarités en danger !»

Cette motion s’est accompagnée d’une journée de mobilisation le 6 octobre 2021 à laquelle nous avons été représentés par des directeurs des services.

Le texte rappelle ce que nous connaissons dans nos différents établissements, à savoir un écart croissant entre le niveau d’investissement attendu et constaté des professionnels et la reconnaissance de ces métiers.

Comme la plupart des acteurs, nous valorisons autant que possible les actions menées. Le site de la Fondation régulièrement mis à jour, le permet. C’est nécessaire. Mais aujourd’hui, cela semble insuffisant. Comme pour beaucoup des métiers exercés au service des personnes, on ne peut que constater un recul de l’attractivité de ces professions. On ne peut s’empêcher de lier cela à un recul du pouvoir d’achat sur de trop nombreuses années. Quel paradoxe pour tous ces métiers qui nécessitent un tel investissement professionnel et personnel au service des personnes les plus fragiles !

C’est sur ces constats partagés avec l’ensemble du Conseil d’Administration et des directions que la Fondation Jeunesse Feu Vert s’est associée à cette initiative en apposant sa signature à la motion proposée par l’URIOPSS.

Téléchargement de la MOTION en cliquant ici

7 octobre 2021

C'est la rentrée chez LES JACQUETS !

C’est la rentrée aux Jacquets avec son lot de nouveautés !!

Cette année, une nouvelle expérience pédagogique est menée à Bagneux

En s’inspirant du concept de classe flexible, une enseignante a repensé l’aménagement de l’espace et la pratique pédagogique : l’élève n’a pas de place attitrée, il évolue seul ou en groupe et suit le programme scolaire au moyen de jeux, d’expériences et de lecture. Une grande autonomie est accordée en classe.

L’élève s’appuie sur le plan d’apprentissage élaboré en amont par l’enseignante.

L’enfant peut choisir sa posture : les enfants les plus agités travaillent assis sur le ballon de gym d’autres recherchent le calme, isolés sur leur table.

 

 

 

Pour les manipulations  et les  jeux, les élèves peuvent être amenés à travailler directement au sol.

L’entraide, le respect de l’autre, la motivation sont développés.

 

 

Tout l’enjeu de la classe flexible est de favoriser l’apprentissage : un enfant épanoui en classe apprendra sans doute plus aisémentPour l’enseignant, ce fonctionnement permet d’accorder plus de temps à chacun.

Dans la classe accueillant les plus jeunes âgés de  6 -7 ans , l’autonomie , l’activité sensorielle, l’expérimentation  et la manipulation sont utilisées pour soutenir les apprentissages. Cette approche inspirée de la méthode Montessori réjouit les enfants enfin heureux d’aller en classe.

Des créations artistiques avec différents outils,  des puzzles , des jeux de mémoire seul ou collectifs , des expérimentations avec de l’eau , des sériations d’objets, des laçages , des découpages … sont à la disposition des élèves. 

L’utilisation de ces multiples supports stimule la créativitéfavorise la motivation et  prépare l’apprentissage des fondamentaux, lecture , écriture , découverte des mathématiques.
Pour ces jeunes, déjà en grande difficulté dans un cadre scolaire classique, renouer avec le plaisir d’apprendre est essentiel.

 

Nous souhaitons une belle année scolaire à tous les enfants !

 

4 octobre 2021

Décès de Madame Françoise Bonnin

 

 

Le président,
Le conseil d'administration,
Le personnel de la Fondation Jeunesse Feu Vert,

ont la tristesse de faire part du décès de Françoise Bonnin.

 

 

Françoise Bonnin a dirigé les écoles des Jacquets au sein de la Fondation Jeunesse Feu-Vert de 1980 à 2005 date à laquelle elle a pris sa retraite.

En 1979, Françoise Bonnin est convaincue de l’importance d’apporter un soutien précoce aux enfants dans leur scolarité et de les motiver en s’appuyant sur des méthodes pédagogiques actives.

Femme engagée, sous son impulsion et avec le soutien de mon père, Robert Steindecker, les Jacquets sont alors créés à Montrouge en 1979 et reconnus en 1980 comme centre psychopédagogique expérimental par les autorités publiques des Hauts-de-Seine. Francoise Bonnin  en sera la directrice pendant 26 ans.

Elle a guidé plusieurs générations d’enfants, elle les a aidés à grandir avec l’ensemble de l’équipe des Jacquets, en leur donnant confiance et en leur permettant de trouver une place dans la société.

 

Nous nous associons à la peine de sa famille et de ses proches.

 

Nous sommes à votre écoute

Vous pouvez nous trouver et nous contacter à tout moment pour une demande de renseignement et pout tout questionnement.