Faire vivre la solidarité
par des actions concrètes

18 octobre 2018

Le premier séjour du SE91 - Hébergement dans la région de Saumur

Le 9 juillet...départ pour Saumur !

Un groupe de 9 jeunes mineurs d’origine africaine, accompagnés de 3 éducatrices prennent la route pour la région de Saumur et plus exactement Louresse-Rochemenier, petit village troglodyte.

L'objectif : L'insertion sociale… grand projet lorsque ces jeunes viennent d'arriver en France. Découvertes culturelles et partage du quotidien sont à l'honneur.

Nous sommes partis 5 jours dans un gite loué par le SE 91.

La semaine a été rythmée : visite du zoo Bioparc de Doué La Fontaine, visite d'un site archéologique dans le village troglodyte.

Plein d’émotions, plein de sensations lors de la découverte de l'équitation, d’une séance d'accrobranche ou encore d’une balade dans Saumur suivi d’une soirée restaurant/bowling...

Autant de moments que les jeunes ont apprécié, heureux de quitter la région parisienne, de vivre et de partager quelques jours ensemble.

Récit de Maurino sur ses quelques jours de Vacances…

22 octobre 2018

L’art plastique s'invite au Service Educatif 91-Hébergement

Afin de réaliser la décoration des nouveaux locaux de la plateforme, le service éducatif a proposé à 12 jeunes de participer à un atelier d’art plastique animé par François Bonnery, artiste peintre.

Sur la base du volontariat certains avaient déjà une fibre artistique et d’autres ont eu l’envie de découvrir leur talent.

A cette occasion ils ont pu apprendre les bases du dessin, à mobiliser leurs compétences cognitives, à éveiller leur créativité, à surmonter la difficulté et à s’engager dans un projet individuel et collectif.

3 jours pour la conception et la réalisation de la fresque collective :

3 jours ont été consacrés à la réalisation d’œuvres individuelles et à l’utilisation de différents supports : fusain sur papier blanc, pastel sur papier noir, peinture sur châssis 20x20.

Chacun a produit des œuvres.

Brainstorming pour déterminer le thème (joie et partage), maquette et réalisation sur châssis de 250x240cm.

Une vraie dynamique de groupe a émergé avec le désir d’apprendre, d’entraide  et de travailler ensemble.

Des liens se sont créés au-delà de l’atelier et des personnalités se sont révélées

Des œuvres individuelles...

...au projet collectif

Une grande œuvre fêtée ensemble

Le stage s’est terminé par un repas collectif et un vernissage pour présenter les réalisations à l’équipe du service.

On sent une vraie complicité entre jeunes, une certaine fierté du travail réalisé et de la tristesse de se quitter.

10 décembre 2018

Un chantier « mosaïque » avec 9 jeunes de L’Ile-Saint-Denis centre (Cité Allende)

9 jeunes de la cité Allende de L’Ile-Saint-Denis, encadrés par deux éducateurs, ont conçu et réalisé une fresque en mosaïque.

Ce projet s’inscrit dans les chantiers que l’équipe éducative propose aux jeunes pour les aider à financer le permis de conduire.
Pour cela, le bailleur Immobilière 3F a soutenu ce projet financièrement.

Ce chantier a également permis de valoriser le potentiel créatif des jeunes (maquette de la fresque, technique de la mosaïque)...

Le bureau d'étude

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...et de participer à l’embellissement du cadre de vie

Ce projet réalisé est un réel levier pour favoriser le lien intergénérationnel entre les habitants de la cité.

Échanges entre les habitants

Reporter le dessin de la fresque sur le mur

La pose de la mosaïque

 

Shady, l’artiste ayant conçu le projet, nous explique sa démarche :

« Projet Allende


Premièrement, comment nous sommes arrivés-là ? Tout est parti de dessins que je réalisais juste pour le plaisir de dessiner, c’est-à-dire sans but particulier.

Une fois présentés à la Fondation Jeunesse Feu Vert, les éducateurs m’ont proposé d’approfondir ce travail et d’en faire un chantier avec les jeunes. Ce fut une opportunité d’ajouter un sens à ce que je faisais.
Sur le plan idéologique, l’idée est ici de créer une sorte de trompe-l’œil avec les bâtiments qui vont vers le fond. Plus nous avançons, plus nous allons dans la profondeur.

Ces bâtiments ont pour but de représenter ce que l’on pourrait vivre au quotidien. C’est-à-dire la routine ou les trains de vie beaucoup trop neutres. Ce serait bien banal de faire une chaîne de bâtiments, donc l’idée cette fois-ci est de casser cette chaîne avec un paysage paradisiaque en plein milieu, pour à la fois briser cet effet de profondeur infinie et aussi cette idée de routine qui est représentée.


Les inspirations ont été les habitants de la résidence. Voir ces têtes, les matins et/ou les soirs après le travail, laissent réfléchir sur le plaisir qu’ont les gens à aller au travail, très souvent ce mot « plaisir » occupe une très petite place dans leur définition de ce dernier.


Parlons à présent du plan esthétique. Le matériel choisi est ici la mosaïque, d’une part, pour rester dans le thème et avoir une cohérence avec le mur de la première entrée et, d’autre part, pour que toutes personnes volontaires aient leur part de travail dans ce projet donc une trace de leur réalisation ».

La finalisation de la fresque

Outillage et matériaux

 

Nous sommes à votre écoute

Vous pouvez nous trouver et nous contacter à tout moment pour une demande de renseignement et pout tout questionnement.