Agir pour protéger, éduquer, insérer, former, héberger
2 décembre 2013

Départ en grandes vacances de Serge Burghoffer

Après 35 ans d'engagement professionnel aux Jacquets, Serge Burghoffer a cessé son activité pour faire valoir son droit bien mérité à la retraite.

Ce 11 octobre, à Nanterre, nous avons partagé un grand moment d'émotion, de convivialité et d’amitié avec Serge. Serge était très entouré : de sa famille, des administrateurs, de son équipe, de ses collègues mais aussi de nombreux partenaires du champ de la protection de l’enfance et de l’Éducation Nationale venus témoigner de leur reconnaissance pour son action.

Successivement, avec émotion et humour, Jean-Marc Steindecker, Président de la Fondation et Françoise Bonnin, Directrice des Jacquets pendant  26 ans ont retracé la carrière bien remplie de Serge, nous relatant quelques belles anecdotes.

C’est avec talent et bienveillance qu’il a transmis des savoirs à de nombreuses générations d’enfants.

Serge est Directeur des Jacquets depuis 2005 après avoir occupé les fonctions d'éducateur, de chef de service et de directeur de l'école de Bagneux, grâce à sa solide formation d'éducateur et d'enseignant.

Catherine Potvin, conseillère municipale de Bagneux et ancienne Directrice d’école, Raphaëlle Mancini, chef de service du contrôle des établissements des Hauts-de-Seine et Nicole Gloaguen, Directrice Générale de la Fondation ont souligné les qualités professionnelles de  Serge Burghoffer, son engagement auprès des enfants, sa rigueur dans sa fonction de Directeur, son implication auprès des équipes éducatives.

Mais  au-delà de ses qualités intellectuelles, Serge Burghoffer est un homme pragmatique qui n’a eu de cesse d’obtenir le maximum de confort pour les enfants, les enseignants et l’ensemble de l’équipe des Jacquets. Ainsi il laisse derrière lui ce spacieux établissement de Nanterre, moderne, bien entretenu et parfaitement  équipé.

Serge, dans une allocution émouvante a témoigné de son parcours, de son métier d’éducateur et de ses convictions.

Son regret visible de partir a montré combien Serge s'était passionné pour son métier mais c'est avec confiance qu'il a passé le témoin à Françoise Abadir, nommée Directrice des Jacquets, avec laquelle il a partagé de nombreuses années de travail.

Discours de Serge Burghoffer

Discours de Jean-Marc Steindecker, Président de la Fondation

Discours de Françoise Bonnin

18 décembre 2013

Bienvenue aux nouveaux salariés !

Lors d’une matinée organisée le 13 novembre 2013, Jean-Marc Steindecker, Président et Nicole Gloaguen, Directrice générale, ont accueilli une quarantaine de nouveaux salariés. Ce nombre peut paraître important mais il est lié à la fusion absorption de l’association Parcours par la Fondation en janvier  2013 et l’intégration d’un nouveau service de 7 salariés «  le Tipi », Espace Dynamique d’Insertion situé dans le 18ème arrondissement.

Cette matinée d'accueil a permis aux nouveaux salariés de découvrir la Fondation, son histoire, ses valeurs,  son organisation, ses établissements.

Après la présentation d'un film réalisé en 2012, à l’occasion des cinquante-cinq ans de la Fondation, Jean-Marc Steindecker, Président, a retracé l'histoire de la Fondation, insistant sur le fort engagement de ses équipes auprès de jeunes et adultes en difficulté.

Ensuite, chaque directeur a présenté les missions et les actions de son établissement. Ce fut l’occasion pour Françoise Abadir, nommée directrice des Jacquets en septembre et Patrick Gosset, directeur du service de Prévention Spécialisée de Paris également depuis septembre de se présenter.

Cette matinée s'est terminée par des échanges et un buffet de notre traiteur de la Maison de la Juine pour les plus chanceux !

20 décembre 2013

Nouvelles de la Maison de la Juine

Noël à l’Internat d’Etréchy de la Maison de la Juine

Ce 18 décembre 2013, sous l’impulsion de l’équipe éducative, les jeunes de l’internat d’Etréchy ont célébré  Noël. Chaque jeune a reçu un budget pour acheter et offrir un cadeau à l’un de ses camarades tiré au sort.

La soirée s’est déroulée de façon chaleureuse avec la venue surprise du Père Noël joué par le directeur  qui a offert un cadeau au groupe au nom de l’institution.

Nous tenons à remercier les jeunes, l’ensemble de l’équipe (éducateurs, surveillants, maitresse de maison, personnel technique de l’atelier traiteur, agents d’entretien, chef de service…) pour l’organisation de cette fête conviviale et chaleureuse.

L’équipe de direction

 

Une expérience de la réussite par le dispositif « Différent et compétent ».

La Maison de la Juine souhaite valoriser le parcours des jeunes au sein des ateliers de bouche : atelier traiteur ou atelier de restauration collective. Depuis 2012, la direction a travaillé au partenariat avec le dispositif « Différent et compétent » construit par des acteurs du champ du handicap. Ces professionnels se sont attachés à construire des référentiels par métier permettant de valoriser tous les acquis de compétences. Les éducateurs techniques spécialisés de la Juine se sont formés pour accompagner des jeunes dans cette démarche.

Yoro S., pris en charge en internat puis hébergé dans le cadre du service de semi-autonomie est le premier à présenter et soutenir son dossier de compétence devant un jury, accompagné et soutenu par l’éducateur technique spécialisé.

Lors d’une cérémonie officielle, il a reçu avec 119 autres lauréats son attestation de compétences mercredi 11 décembre au Génocentre d’Evry.

13 février 2014

Soirée de restitution du projet de solidarité internationale au Maroc

La restitution du projet de solidarité internationale réalisé au Maroc du 18 octobre au 1er novembre 2013 a eu lieu le Mardi 28 Janvier, dans la salle des fêtes de la mairie du 11ème arrondissement de Paris, mise  à notre disposition par Patrick Bloche, Maire de l’arrondissement.

Ce projet a impliqué 10 jeunes du quartier de Belleville 11ème, âgés de  17 à  20 ans, accompagnés par les éducateurs de l’équipe Orillon du service de prévention spécialisée Paris. Ce Chantier a pu se réaliser grâce à un partenariat constructif entre l’association marocaine Azrour, les Petits Débrouillards d’Ile de France, l'équipe éducative Orillon du service de la prévention spécialisée Paris de la Fondation Jeunesse Feu Vert  et avec le soutien de la Fédération Léo Lagrange.

Près d’une centaine d’invités étaient présents : les élus du 11ème arrondissement, Nawel OUMER, Maire-adjointe, chargée de la politique de la ville et Jacques DAGUENET, Maire adjoint , chargé de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, de nombreux partenaires publics et associatifs ainsi que les jeunes et leurs familles. La Fondation était représentée par les éducateurs des différentes équipes du service prévention ainsi que leur directeur, Patrick GOSSET et Annie LECULÉE, Directrice du service jusqu’en septembre 2013 mais aussi par des représentants du SAFIP et  Nicole GLOAGUEN,  Directrice générale, représentant le Président Jean-Marc STEINDECKER, retenu par une réunion.

Dans son mot d’accueil, Nawel OUMER insista sur l’intérêt de ce projet qui a favorisé la citoyenneté locale et internationale des jeunes, à travers l’échange interculturel et une action de solidarité axée sur le développement. Ensuite les trois associations expliquèrent le sens et les différentes étapes de ce projet, l’aventure humaine et la découverte du Maroc. Après ces présentations, les jeunes s’exprimant à tour de rôle devant l’assemblée témoignèrent de leur implication et de leur investissement personnel dans ce projet. La préparation de ce chantier avec les éducateurs a duré 2 ans. Les jeunes ont participé à différentes actions de citoyenneté et de solidarité sur et en dehors de leur quartier, participé à la recherche de subventions et organisé des actions permettant l’autofinancement comme un loto solidaire. Ils ont présenté le chantier, les travaux agricoles réalisés pour soutenir la coopérative des femmes du village et l’animation scientifique menée par les Petits Débrouillards auprès de jeunes écoliers. Ils ont ensuite partagé leur riche aventure au Maroc et décrit avec beaucoup d’émotions la vie au village de Ben Charrou (Moyen Atlas) et leurs rencontres avec ses habitants. Ils ont évoqué également l’échange culturel, les appréhensions avant de partir et les bénéfices qu’ils ont pu retirer de cette aventure humaine.

Après quelques échanges avec le public, les invités ont pu profiter d’une projection  d’une trentaine de minutes. Cette vidéo, qui reprenait des temps de vie et des témoignages de jeunes, a été appréciée par l’ensemble des spectateurs. La soirée s’est terminée par un buffet et chacun des invités a pu se réjouir de cette belle initiative autour d’un dernier verre de la solidarité.

11 juin 2014

Accéder à la culture par la musique, le théâtre...

En cette fin d'année scolaire, les enfants des Jacquets Bagneux font la fête.

Vendredi 23 mai, dans le cadre des rencontres départementales de l’Ecole, des arts et de la culture des Hauts-de-Seine et du festival « TRAVERSES », les enfants des Jacquets ont donné un concert de musique : chants et percussions à l’auditorium de la musique et de la danse de Bagneux. C’était la fête et ce spectacle a été particulièrement apprécié par les petits et les grands : enfants, parents, éducateurs, ainsi que par les invités dont Serge Burghoffer, ancien directeur des Jacquets présent avec sa famille, Mireille le Yaouanq, Directrice générale adjointe et Anna Lefèvre-Malec, Directrice administrative et financière. Un grand bravo à Dominique Cruault qui a pendant toute l’année animé cet atelier musique qui a abouti à ce moment d’échange unique et privilégié.

« Si le théâtre c’est la vie alors l’apprentissage du théâtre peut devenir l’apprentissage de la vie » nous dit Peter Brook. C’est ce que nous ont montré ce vendredi 6 juin douze élèves des Jacquets Bagneux qui ont joué l’intégralité des «  Fourberies de Scapin » au théâtre Victor Hugo de Bagneux, sous le regard attentif des enfants, de leurs familles, des éducateurs, de Jean-Marc Steindecker, Président , de Nicole Gloaguen, directrice générale, Françoise Abadir, directrice des Jacquets et de nombreux invités. Un très beau spectacle mené par la présence d’un Scapin rusé, astucieux et drôle et des acteurs en herbe qui nous ont démontré que le théâtre à l’école est un formidable outil pour apprendre. Cette représentation a clôturé une année de travail sous la direction de Régine Jean, enseignante et de Dominique Cruault que Jean-Marc Steindecker a félicités et remerciés.

Un grand merci à Françoise Abadir, directrice des Jacquets et à Virgile Hachette, directeur adjoint des Jacquets Bagneux.

Nous sommes à votre écoute

Vous pouvez nous trouver et nous contacter à tout moment pour une demande de renseignement et pout tout questionnement.